Caradent.net
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


Forum des étudiants en médecine dentaire
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
 

 Albert Camus (1913-1960)

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
lamia

lamia


Messages : 166
Localisation : algerie
Classe : Chirurgien Dentiste Généraliste
Inscrit le : 22/03/2009

Albert Camus (1913-1960) Empty
MessageSujet: Albert Camus (1913-1960)   Albert Camus (1913-1960) EmptyVen 22 Jan 2010 - 13:14

Albert Camus (1913-1960)

Albert Camus (1913-1960) Camus

"Je pense à Camus : j'ai à peine connu Camus. Je lui ai parlé une fois, deux fois. Pourtant, sa mort laisse en moi un vide énorme. Nous avions tellement besoin de ce juste. Il était, tout naturellement, dans la vérité. Il ne se laissait pas prendre par le courant; il n'était pas une girouette; il pouvait être un point de repère." Eugène Ionesco, Notes et Contre-Notes, Gallimard, 1962


Albert Camus est né en 1913, à Mondovi, en Algérie. Son père, simple ouvrier agricole, meurt en 1914, lors de la Bataille de la Marne. C’est à Alger, dans le quartier populaire de Belcourt, qu’Albert Camus passe son enfance et son adolescence, sous le double signe, qu’il n’oubliera jamais, de la pauvreté et de l’éclat du soleilméditerranéen. Boursier au lycée Bugeaud, Camus va découvrir la philosophie grâce à son professeur Jean Grenier, qui deviendra son maître et son ami. Après le bac, il commence des études de philosophie qui le mèneront, malgré la maladie, jusqu'à la licence. Il fonde le théâtre du travail et écrit avec trois amis, sa première pièce la Révolte dans les Asturies qui sera interdite ( mais éditée à Alger, en 1936).

Journaliste au quotidien du Parti Communiste et à Alger-Républicain (1938) , il se marie en 1940 et milite pendant la seconde guerre mondiale dans un mouvement de résistance.

En 1942, Gallimard accepte de publier L'Etranger et le Mythe de Sisyphe. En lisant le manuscrit de L'Etranger, Jean Paulhan et les membres du comité de lecture de Gallimard ont pressenti la naissance d'un grand écrivain. Avec l'Etranger, Albert Camus accède à la célébrité. La critique salue en Meusault , personnage central de l'Etranger, un "héros de notre temps".

En 1943, Camus rencontre Sartre. Puis il travaille comme journaliste à Combat qui est diffusé clandestinement et devient lecteur chez Gallimard. Il refuse l'étiquette d'existentialiste qu'on lui prête. En 1951, il défend dans un nouvel essai, L'Homme révolté, une conception très personnelle de la lutte sociale et politique. Lorsque surviennent les événements d'Algérie , Albert Camus hésite entre l'attachement à sa terre natale et la légitimité des revendications algériennes : il s'enferme dans le silence.

En 1956, il publie la Chute , œuvre pessimiste et déroutante. Le ton y est amer et révèle un scepticisme ironique

Prix Nobel l'année suivante, à 44 ans , il devient un modèle pour toute une génération qui admire cet humaniste conciliant la pensée sans complaisance et l'action généreuse.

Albert Camus est mort en 1960, sur une route de l'Yonne, dans un accident de voiture, aux côtés de son ami Michel Gallimard, neveu de Gaston Gallimard. Ce 4 janvier 1960, à 13H55, la voiture dans laquelle il se trouvait, s'est écrasée contre un arbre. On retrouva dans le véhicule le manuscrit inachevé du Premier Homme, un récit autobiographique sur lequel il travaillait.
Revenir en haut Aller en bas
Scolastique

Scolastique


Messages : 253
Localisation : Στοα Ποικιλέ !
Classe : Etudiant(e) en Médecine
Inscrit le : 30/12/2009

Albert Camus (1913-1960) Empty
MessageSujet: Camus Et L'Absurdus!   Albert Camus (1913-1960) EmptySam 23 Jan 2010 - 13:49

Salam à vous Mademoisellle Lamia.

Merci pour cet agréable passage, votre Article me paraît très intéressant du moment où il parle de l'une des plus grandes Figures de la Littérature Post-Moderne " Albert Camus"...Permettez-moi -je vous prie- d'en faire une "Petite Anthologie " qui ne saurait être somme toute qu'une Mise- En -Bouche d'un Berlingot Littéraire inédit!


L’Analyse minutieuse de l’ensemble de la production Littéraire d’Albert Camus et à Fortiori son Roman « l’Etranger » ou même « la Peste » laisse entrevoir disons-le une perception beaucoup plus Absurdiste qu’Existentialiste de l’écrivain par rapport au monde… « …L’Héroïsme est peu de chose, le Bonheur est plus difficile ! »nous révélera-t-il……mais qu’en est-t-il des thèmes ?Que dire des thèmes sinon qu’ils sont ceux-là même qui courent tout au long de son œuvre entière ,ou du moins de celle de l’étranger…Plus rien que la solitude de la Conscience !Et la mort qui guète , la mort Victorieuse , les Amitiés Fauchées !Et une Pitié Obligatoire mais Inutile !!

La Limpidité des thèmes disais-je et leur exposé invite à peu de commentaire. Je me contenterai ici de rassembler quelques passages pris ici et là, laissant le fil conducteur à l’écrivain lui-même qui parlera à ma place ( Mieux que Sisyphe , Albert serait condamné à refaire le même itinéraire philosophique avec nous !!!)…


”Ce qui vient après la mort est futile...”(1) ... Quelque soit la position (Idéologique d’Albert) vis à vis de l’Existentialisme , et ses tentatives plus maladroites que réussies de s’en innocenter,L’écrivain n’a jamais cessé d’en User et même d’en Abuser..L’homme choisit son essence sa quiddité et son engagement quoique tout est futile, Oui ! Il n’y’a pas que la Mort et l’au-delà de la Mort qui sont Futiles mais toute la vie- selon l’écrivain- l’est “..Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.”(2) ce que nous appelons donc Vie ne renvoie pas à la Vie mais à la Mort! Implacable! Omniprésente!Toujours aux Aguets et jamais déçue, L’Humanité est faite de plus de Morts que de Vivants!l’Angoisse dès lors est derrière la porte , encore serait-elle moins forte parceque la Mort ouvrait sur le Néant!!!!Au bas mot “ Albert était Existentialiste Malgrè lui!..Et malgrè l’Existentialisme!! ”!!!!


Mais quelle est l’alternative à ce Désespoir Camusien Que l’éspoir Métaphysique ne réussit pas à extirper!!! Est-ce Aimer “...Il y a seulement de la malchance à n'être pas aimé : il y a du malheur à ne point aimer.”. ?Est-ce Rendre Justice ?Est-ce Assumer sa Liberté tout en reconnaissant sa Futilité ?Est-ce Se Révolter “... Je me révolte donc j’existe!”... ?Où est-donc le Bonheur et la Joie..”....La joie est une Brûlure qui ne se savoure pas...”(3) ?De ce Florilège Sapiential et Moralisant découle une seule issue ..C’est que de ce mal inhérent à ce monde peut et doit en réalité surgir le Bien! Au- delà du Désespoir ,il y’a invitation au Dépassement des choses et des êtres “...Aller jusqu'au bout, ce n'est pas seulement résister, mais aussi se laisser aller.” Donc ; Résister en se laissant Aller est le seul Bien dont puisse se jouir l'homme! J’avoue que l’écrivain emprunte quelques mets Conceptuels premièrement Spinozistes,mais il n’est Spinoziste que dans la mésure où il centre la raison dans le fait d’accepter la Nature Du Monde et Sa propre Nature (...Devenir Libre en acceptant sa servitude!!)!! Et Deuxièmement Schopenhaueriens de par son péssimisme irrésolu!Ou même Anti-Schopenhaeuriens: de par une Liberté dans Les Volontés Bornée par une Volonté de Liberté!!!! Dès lors l’écrivain ne nous parrait-il pas simplement un Ecrivain mais un Philosophe dont la fonction est celle de tout Philosophe ; “... Nuire à La Bétise!” quoi que la Bêtise insiste toujours!



Annexus:

(1): Le Mythe de Sisyphe.
(2) L'Envers et l'endroit.
(3):La Peste.





( Texte Du Scolastique)




A Suivre.....
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=100000450560350&a
Scolastique

Scolastique


Messages : 253
Localisation : Στοα Ποικιλέ !
Classe : Etudiant(e) en Médecine
Inscrit le : 30/12/2009

Albert Camus (1913-1960) Empty
MessageSujet: Re: Albert Camus (1913-1960)   Albert Camus (1913-1960) EmptySam 17 Avr 2010 - 18:48

Si Camus était philosophiquement parlant un existentialiste et absurdiste, quelle était la position Camusienne quant à la Littérature et la manière de tisser une œuvre ? ! Pour Camus contrairement à Mallarmé l’écrivain se devient avec son écriture, il ne se sacrifie point mais s’approprie son œuvre et évolue avec elle, ainsi Camus se fraye un chemin loin de l’Abstraction qui éloigne selon lui du monde , l’écrivain , le bon écrivain est celui qui accepte dans son œuvre le monde et s’y accepte soi-même comme étant une Finitude reconnue( Point commun avec la Philosophie de Spinoza !)…Ecrire disait Camus c’est :« Donner une forme à son Destin ! » La création littéraire en plus du Mimésis grec, cet acte d’imitation, cette création - selon Camus- conforte et redouble l’existence de son auteur , puisqu’elle la justifie au même titre qu’elle la crée à ses propres yeux .. « L’artiste se devient dans son œuvre ! » ,ainsi Camus rompt avec la Littérature Classique où l’écrivain s’efface ,et se détache de son œuvre ,chose qu’il considère non seulement comme démodée mais fausse ! « Détestable l’écrivain qui parle , exploite ce qu’il n’a jamais vécu ! » ce sera d’ailleurs un de ses article…L’art vient après la nature mais ne s’en sépare pas…Donc :en refusant toute échappée vers un sens séparé que la Création Absurde interdit, l’objet de littérature est de répéter la vie selon le protocole d’une espèce d’une Mimésis , une Mimésis assez particulière , puisque la création c’est « Le Grand Mime »,une création qui –réflexion faite- réaffirme sa stérilité et comme le monde , elle est vouée elle-même à la mort , dans ce sens Camus ne cache pas qu’elle manifeste sa « Profonde Inutilité ! » et en même temps, cette Création Absurde maintient sa joie , parce que la Joie Absurde par excellence -dit Camus- c’est La Création ….Une création qui vient de constituer l’œuvre en une figure qui ne congédie pas le monde mais qui l’accepte en même temps qu’elle le conteste …Ce qui permette à la création littéraire d’avoir un statut inébranlable … « Créer c’est vivre deux fois ! », écrire une existence c’est aussi une manière de la vivre…Mais cette expression n’est –elle pas tournée beaucoup plus du côté de l’écrivain plus qu’elle ne l’est du côté de la communauté ?L’approche Camusienne dans le Mythe de Sisyphe n’est- elle pas purement individualiste, tenant compte seulement de l’écrivain séparément de la Communauté ? du lecteur ?En effet Camus place dans le Mythe de Sisyphe l’écrivain en face de la Communauté, au dessus même de ceux auxquels il s’adresse !!Vision qu’il ne va pas tarder à congédier une fois la perspective d’un Homme Révolté se poigne devant lui !! L’ambition donc de Donner une forme à son destin par l’écriture va s’élargir chez Camus pour donner enfin forme au destin de la communauté toute entière !!!Cet élargissement se trouve environné par deux grands problèmes, celui de l’inséparabilité de l’œuvre de la vie réelle , et l‘inséparabilité de l’écrivain de sa communauté !!!

Le problème du refus de la Séparabilité , ce refus qu’éprouve Camus et qui traverse de part en part son œuvre , il le justifie par le fait qu’une écriture moralisante, formalisante ( c’est son propre terme) est tout à fait opaque à la réalité,toute à fait abstraite et qui dans sa prétention d’englober l’univers ne ferait que rendre ce dernier transcendant à la nature humaine , qui de ce fait se trouve repliée sur une sorte de vérité autonome que Camus ne cesse de tourner en dérision en la considérant comme une équation close ! Une écriture sans correspondant ! une sorte de Vérité non vérifiable , voilà pourquoi il condamne toute écriture dont la morale est prescriptive ….



( Texte Du Scolastique)



A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=100000450560350&a
Scolastique

Scolastique


Messages : 253
Localisation : Στοα Ποικιλέ !
Classe : Etudiant(e) en Médecine
Inscrit le : 30/12/2009

Albert Camus (1913-1960) Empty
MessageSujet: Re: Albert Camus (1913-1960)   Albert Camus (1913-1960) EmptyDim 30 Mai 2010 - 17:10

Des questions ? Allons, soyons pas timides !Allez-y je vous entends….


nannu
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/profile.php?id=100000450560350&a
 
Albert Camus (1913-1960)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Camus, Dréan et le Foot!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caradent.net :: Cultures et littératures-
Sauter vers: